Les origines du cadenas

Les origines du cadenas
5 (100%) 5 votes

Oui on en parle beaucoup sur ce blog de ce fameux cadenas mais d’où vient-il ? Quelles sont ses significations aujourd’hui ? Cet article vous éclaire sur ses origines et ses utilisations diverses au quotidien.

L’histoire du cadenas

Le principe même de verrouiller 2 objets qui possèdent un trou dans lequel on peut insérer le crochet existe déjà depuis des millénaires. On a retrouvé des « cadenas » datant de l’ère romaine. Alors oui ces « cadenas » n’avaient pas la même forme que ceux d’aujourd’hui, ils étaient beaucoup plus gros et massifs que nos cadenas actuels. Ces systèmes de verrouillage sont des ancêtres de nos cadenas modernes. Le cadenas moderne c’est celui breveté par Louis-Guillaume Perreaux un ingénieur/inventeur qui a déposé une vingtaine de brevets dont celui d’un ancêtre de la moto par exemple. Aujourd’hui il existe des cadenas à clé mais aussi à code avec des roues crantées et ils sont accessibles à tous pour une poignée d’euros. De nos jours, les cadenas les cadenas sont aussi soumis à des tests afin de connaitre la résistance au climat et à certaines agressions.

Ses différentes utilisations au quotidien

Le cadenas représente aussi la sécurité, quand on navigue sur un site sécurisé, un cadenas apparait à coté de l’URL (adresse web d’un site web).
Les cadenas d’amour dont on parle beaucoup sur ce blog sont des cadenas que l’on attache avec son amoureux afin de « sceller » son amour. Petite subtilité, on n’accroche pas n’importe où son cadenas. Le Pont des Arts à Paris reste l’un des endroits les plus prisés où accrocher son cadenas d’amour.
Les cadenas sont partout sur internet, sur les casiers dans le vestiaire, mais aussi sur les ponts. Bref ils sont omniprésents et bien utiles pour sceller des objets et ou des sentiments.

Pour rappel, le cadenas comporte un cylindre dans le cas d’un cadenas à clé, un cadran de chiffres pour le cadenas à code. Le crochet du cadenas s’insère sur son support dans deux anneaux prévus à cet effet.

Partagez cet article :
Facebook Twitter Pinterest Email
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *