D’où vient la tradition des voeux à la nouvelle année ?

D’où vient la tradition des voeux à la nouvelle année ?
5 (100%) 5 votes

Les vœux à la nouvelle année sont une tradition voire une routine incontournable. Ils permettent de pouvoir se souhaiter tout le bonheur du monde, comme pour les couples, sur le Pont des Arts, au milieu des cadenas d’amour. C’est même une des rares périodes où l’homme perd son côté égoïste pour se tourner vers les autres. Mais d’où vient réellement cette tradition des vœux ?

 



Le commencement : la fête de la fin d’année



Pour comprendre la tradition des vœux à la nouvelle année, il est important de revenir à la genèse de cette fête. Selon les historiens, cette dernière remonterait à l’époque de la grande Babylone. C’était ainsi un évènement païen destiné au dieu Mardouk, protecteur des récoltes et des cultures. C’est Jules César qui changea la date pour le 1 janvier sur une année de 445 afin de toujours concorder à la période du printemps. Par conséquent, la fête de fin d’année telle que les traditions occidentales la supposent tirerait leur racine de cette période. La date a été finalement arrêtée et décrétée par Pierre le Grand en 1699. Elle est alors restée jusqu’à aujourd’hui. Cependant, il est intéressant de noter que les différents peuples du monde n’ont pas tous la même date pour cette festivité. 


Les vœux de nouvel an : un mix de tradition 



Les vœux de nouvel an représentent un mélange de plusieurs traditions. Tout d’abord, il est reconnu que les fameuses étrennes de nouvel an sont des traditions venues tout droit des Romains. Ensuite, les fameuses cartes de vœux sont une invention qui vient directement de l’Extrême-Orient. Elles étaient destinées à exprimer de la gratitude et étaient signes de politesse. Elles servaient surtout à maintenir des relations commerciales cordiales. Enfin, les fameuses visites de fin d’année proviennent surtout du continent et des zones où les familles, bien qu’étant éparpillées, restaient toujours dans un territoire de proximité. 

Ainsi, les traditions de vœux de fin d’année sont un mélange subtil de plusieurs coutumes, comme pour les amoureux qui vont au Pont des Arts voir des cadenas d’amour. Cependant, le monde du numérique est en train de reléguer tout cela au second rang avec la possibilité de converser directement quelle que soit la distance. Les cartes de vœux, qui peuvent prendre du temps avant d’être livrées, commencent alors à s’essouffler face à un monde en quête constante de rapidité.

Partagez cet article :
Facebook Twitter Pinterest Email
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *